+33 (0) 1 41 13 07 41 clubsanteafrique@amref.fr

L’ASSISTANCE MEDICO-CHIRURGICALE MOBILE

 

CONTEXTE

 

Bien loin des villes, les personnes vivant en zone rurale ne peuvent compter, pour se soigner, que sur les quelques dispensaires et hôpitaux de brousse, situés généralement à des dizaines de kilomètres de leur village. Malgré les efforts menés depuis une trentaine d’années par les pays d’Afrique de l’Ouest, les structures de santé de proximité manquent de médecins et d’équipements pour apporter des réponses qualitatives et quantitatives aux besoins des populations. A titre d’exemple, seulement 15% des patients ayant besoin de chirurgie, bénéficient d’une opération. Le programme d’assistance médico-chirurgicale mobile mis en place par l’AMREF au Sénégal et en Guinée  permet de répondre aux besoins des populations les plus défavorisées. Le partenariat avec les Ministères de la Santé témoigne de la volonté de l’AMREF de s’assurer de la cohérence de ses interventions avec les priorités du pays. 

LES PRIORITÉS D’ACTION

Les tournées d’assistance médico-chirurgicales consistent à envoyer en zones rurales des spécialistes de la capitale, pour effectuer des consultations, des opérations, ainsi que l’approvisionnement en matériel et en médicaments. A cela s’ajoute l’apport d’une expertise et la formation continue du personnel local.  

D’une durée de 3 jours en moyenne, les tournées chirurgicales se font en voiture. En moins de 72 heures, chaque médecin consulte en moyenne 40 personnes et opère une vingtaine de patients dans les centres de santé ou dans des blocs opératoires ambulants.

novembre 2011 – novembre 2015 

3 pathologies prioritaires: la cataracte, la fistule obstétricale et la fente palio-latine dans 7 régions du Sénégal (Ziguinchor, Kolda, Sédhiou, Tambacounda, Louga, Matam et Thiès). En plus des répercussions sur la santé, ces pathologies ont été choisies car elles impactent la vie sociale, scolaire, professionnelle et intime de la personne atteinte. Les conséquences se mesurent notamment en termes d’autonomie, de rôle socio-professionnel et familial, de ressources financières et d’isolement.

Une tournée d’assistance médico-chirurgicale comprend :

  • consultations,
  • opérations,
  • approvisionnement en matériel et en médicaments,
  • formation du personnel soignant local par l’apport d’une expertise

Au total, de novembre 2011 à novembre 2015

Camps de traitement chirurgical

Opérations de la fente labio-palatine effectuées

Opérations de la fistule obstétricale effectuées

Opérations de la cataracte effectuées

Depuis novembre 2015, un second volet qui se focalise sur la santé des femmes 

Au Sénégal, sur la base d’une forte demande des personnels de santé de Kolda, de Ziguinchor et de Sédhiou le programme s’est orienté sur la sensibilisation au cancer du col de l’utérus, son dépistage, la prise en charge des lésions précancéreuses et le renforcement de capacité des sages-femmes et infirmiers. Ce cancer est proportionnellement le plus fréquent chez les femmes d’Afrique subsaharienne, avec une incidence plus de 6 fois supérieure à celle des pays développés. 

 

Activités

  • Renforcement des compétences et connaissances du personnel de santé local (diagnostic et prise en charge du cancer du col de l’utérus),
  • Réalisation de campagnes d’information, d’éducation et de communication (auprès de la population et du personnel de santé),
  • Création d’unités de tests et de cryothérapies et offre de séances de dépistage.

RÉSULTATS A DATE AU SÉNÉGAL 

Femmes ayant des lésions précancéreuses prises en charge

Personnels soignants des 3 régions qui ont bénéficié d’une formation sur le dépistage du cancer du col

Femmes dépistées

Personnes sensibilisées sur le cancer du col de l’utérus

En Guinée Conakry s’oriente sur la prise en charge des survivantes de fistules obstétricales et la réduction de son incidence dans 3 préfectures : Mali et Labé dans la région de Labé et Koundara dans la région de Boké. L’absence de politique de formation des chirurgiens dans ce domaine, la méconnaissance de cette pathologie par les populations en général et l’insuffisance de moyens financiers sont autant d’éléments qui limitent l’accès au traitement. 

Le CSA et ses partenaires s’appuient sur l’AMREF, son expérience et les résultats obtenus au Sénégal en matière de chirurgie mobile en général et de prise en charge et de suivi de la fistule obstétricale en particulier. Ce programme comme son jumeau au Sénégal, offre des services d’assistance médico-chirurgicale spécialisés avec les volets consultation, opérations et formation du personnel de santé local et la réalisation de campagnes d’information, d’éducation et de communication (auprès de la population et du personnel de santé).

RÉSULTATS A DATE EN GUINÉE  

personnels de santé formé

femmes souffrant d’une fistule obstétricale opérées

femmes consultées